Institution Sainte-Marie à Tunis dans les année 50

Cette page est à votre disposition pour faire passer vos messages

Il vous suffit d'envoyer par mail (courriel), après avoir cliquer ici,
le texte de votre message avec votre nom.

( Suite )
(14/09/2009) - LIEUTIER HENRI :
Aux anciens "maristons" Tunisiens, visitant le site, quelq'un peut-il me donner des nouvelles de AISSAOUI Kamel ?
Son jeune frère Chadly et lui fréquentèrent l'Institution durant plusieurs années en qualité d'externes et habitaient -je crois ?- à Radès.
Merci d'avance.
- (contact: cliquez ici)
(05/09/2009) - IMMORDINO jean-Claude : Quelqu'un aurait des nouvelles de Maccario Claude!!!, ses parents avaient un magasin d'optiques, pas loin de notre école...)
- (contact: cliquez ici)
(30/08/2009) - LAVERDET Marcel : JP Lambinon, ancien de la rue d'Algérie, de retour de Tunis où il se rend fréquemment, me signale qu'il a découvert la possibilité de faire retraite au Monastère Charles de Foucauld à La Marsa. Pour plus ample informé voir :
paroissedelamarsa.hautetfort.com/contacts/
- (contact: cliquez ici)

(06/07/2009) - Je suis Antoine CAIOLA, et je me suis reconnu avec grand plaisir dans les photos de classe
de l’année 1948-1949, en 8éme bleue, de l’année 1951-1952, en 5éme bleue, et de l’année 1953-1954, en 3ème bleue.
Je vis toujours en Tunisie.
Ceux qui me reconnaissent peuvent me contacter sur mon mail antoine.caiola@gnet.tn à vous lire ANTOINE - (contact: cliquez ici)

(23/05/2009) - Frère Michel DUPUY ROUDEL: Bien chers anciens maristons
Je viens de trouver le site "Dupuy Roudel Michel". Je consultais seulement le site "Maristons".. Je vous rappelle que j'enseignais les matières principales sauf l'anglais. J'ai enseigné en 5° bleue de 1951 à 1957. Ensuite j'ai été 8 ans à Brazzaville, dans un collège-lycée marianiste, puis 36 ans à Abidjan. J'enseignait les sciences naturelles, puis l'éducation affective et sexuelle dans un certain nombre d'établissements scolaires privés ou publics
Merci pour les nouvelles que vous donnez. A trois reprises, j'ai rencontré avec un grand plaisir des anciens maristons à Paris et à Lauch. En juillet, je compte aller chez un de mes frères près de Montpellier et chez un neveu à Bayestavy. Ce sera peut-être l'occasion de rencontrer certains d'entre vous. Je suis dans la région parisienne
Frère Michel (contact: cliquez ici)

(08/04/2009) - Frère Michel DUPUY ROUDEL:C’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai suivi dans « La Vie » les divers problèmes que Benoît XVI a suscité. J’ai apprécié la lettre aux évêques qu’il a fait paraître. Quelle simplicité et franchise ! Je demande constamment à l’Esprit-Saint de l’éclairer.
Mais ses déclarations lors de sa visite au Cameroun m’ont choqué, ses propos à propos du préservatif. Ce que le pape dit à propos de la chasteté et de la fidélité est très bon. Pour nous chrétiens, c’est l’essentiel de notre lutte contre le sida. Mais l’Eglise devrait aussi inciter les chrétiens à utiliser des préservatifs, s’ils en ont besoin. C’est ce que je faisais quand j’étais en Côte d’Ivoire. J’aidais les jeunes à vivre l’Amour dans la chasteté et la fidélité après le mariage. Mais j’ajoutais « Si vous n’êtes pas capable de vivre la chasteté et la fidélité, vous devez utiliser le préservatif. Sinon vous risquez d’attraper le sida et de le transmettre ».
Le préservatif est efficace. Comment le pape a-t-il pu déclarer qu’il ne l’était pas ? Cette déclaration va encourager des évêques à interdire de parler du préservatif. Je l’ai constaté à mes dépens. Malgré cela des prêtres, des religieux et religieuses continuent à en distribuer, car ils savent qu’il est efficace. Ce n’est pas le préservatif qui est mauvais, ce sont les conditions d’utilisations. Il doit être bien conservé, non acheté au « marché par terre » ; la date de préemption doit être observée ; il doit être bien mis en place, calmement…. Mais malheureusement lors des campagnes officielles on ne parle que de la mise en place du préservatif, on ne parle pas de l’amour. Je l’ai constaté en Côte d’Ivoire où j’ai participé à la lutte contre le sida. Beaucoup sont incapables de parler de l’amour. Ils ne savent pas ce que c’est, un véritable amour. En Afrique j’ai constaté que, dans les villages, lors des campagnes officielles pour la prévention du sida par le préservatif, on distribuait des préservatifs ; mais il n’y avait pas de réapprovisionnement. Plus de préservatifs pour se protéger. Dans les villes le problème est le même.
En Ouganda, le Gouvernement a réalisé une campagne intensive de prévention du sida. Ils prônaient la fidélité dans le mariage, mais aussi le préservatif Le nombre de cas de sida a chuté. Il en a été de même dans d’autres pays.
Lors d’une intervention dans une école ménagère catholique, une fille m’a dit par écrit : « Si je tombe enceinte, je devrais avorter. Pourtant l’avortement est un crime. Pourquoi le pape interdit l’usage du préservatif ? » Pour elle, la parole du pape est plus importante que la relation sexuelle.
J’ai pu me procurer le résultat d’une enquête sur l’utilisation du préservatif, dans une université de l’Afrique de l’ouest ; des étudiants catholiques ne mettaient pas de préservatifs par motivation religieuse ; mais ils avaient des relations sexuelles.
En laboratoire, des expériences ont prouvé que le préservatif n’est pas poreux
Le préservatif est utilisé par des couples séro-différents sans que le virus soit transmis du partenaire séropositif au membre non affecté du couple.
A la suite des déclarations du pape, beaucoup d’évêques d’Afrique continueront à interdire de parler du préservatif et son utilisation.
Quand le Vatican va-t-il écouter des scientifiques sérieux ? Sinon que de victimes ! Et l’Eglise perdra son crédit. La déclaration du pape est très bonne sauf pour le préservatif
On doit donc, pour la prévention du sida, faire découvrir l’amour dans la chasteté et la fidélité, mais aussi le préservatif. Ce dernier n’est donc pas l’essentiel de la prévention, mais un moyen de se protéger
Frère Michel DUPUY ROUDEL, Marianiste
dupuyroudel@wanadoo.fr

(20/01/2009) - ESQUIVIÉ Denis: A l'instar de certains anciens de Ste Marie de Tunis apportant leur témoignage sur la page des messages de votre site, j'ai été, moi aussi, surpris et heureux de découvrir ce site, dont j'ai parcouru les pages avec une émotion ...quelque peu nostalgique.
Mon père étant militaire, ma mère et moi l'avions rejoint pour six mois au Kef en 1951; puis nous sommes revenus en Tunisie début 54 pour en repartir en Juillet 58. Nous avons d'abord habité à Salammbô où il y avait un grand camp militaire au bord de la mer (nous logions dans le Grand Lazaret !); je prenais le TGM tous les matins vers 6h30 - c'était, les premiers jours, la grande aventure pour moi, à 9 ans ! Ensuite et jusqu'à notre départ nous habitions dans un immeuble militaire, passage Mazagran, pas loin du parc du Belvédère. C'est durant cette période que j'ai été élève à Ste Marie : en 9e Bleue (2 derniers trimestres 53/54), en 8e Bleue (54/55), en 7e Rose (55/56), en 6e Bleue (56/57), en 5e ? (57/58).En regardant les photos de classe et en parcourant les palmarès, bien des souvenirs ont surgi. Pourtant, le plus souvent, il m'est impossible de mettre un nom sur les visages de mes anciens condisciples ou d'associer les noms des palmarès à ces visages ! Sauf sur celui de MARCILLE Claude et de LEIBFRIED Norbert.
Rapidement, ma trajectoire personnelle, pour ceux qui se souviennent de moi et que ça intéresserait (peut-être !). Une fois rentré en métropole, j'ai réussi l'examen d'entrée en 4e au Lycée Henri IV à Paris (l'enseignement de Sainte-Marie était donc de qualité !) où j'ai fait toutes mes études secondaires, la Sorbonne, puis prof de Philo et Lettres dans l'enseignement privé d'abord en RD Congo (Zaïre) en pleine brousse au nord du Katanga (Shaba), puis aux Antilles, ensuite en Alsace, enfin et surtout à Belfort où j'ai aussi donné, durant vingt ans, des cours de Culture Générale à des fonctionnaires territoriaux préparant des concours administratifs et quelquefois des cours de Communication en IUT.
J'aurais aimé évoquer quelques souvenirs de mon passage à Ste Marie, mais j'ai déjà été assez bavard, ce sera pour une autre fois. Cependant je ne veux pas terminer sans vous remercier pour ce très beau site, avec tous ses documents, notamment les photos. Denis Esquivié (Contact)

 
(29/12/2008) - Aurora GIANONNE : Cher Pierre. Merci pour les voeux. A mon tour d'adresser les miens à vous tous. Mon souhait est que chacun puisse garder dans le profond de son coeur les doux souvenirs du passé et se projeter dans le futur avec enthousiasme, passion, confiance en un monde qui peut et doit devenir plus juste. Je souhaite une bonne reprise au Frère Michel au soleil du Midi. Pierre, j'ai essayé d'envoyer ce message à tous mais je n'y réussis pas, peux-tu le faire à ma place? merci. Aurora Gianonne.
(01/01/2009) - Cher Jean-claude par ton intermédiaire j'adresse ce message à tous les maristons:" BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2009 A TOUS LES MARISTONS " j'espère que durant cette nouvelle année de nouveaux maristons se manifesteront sur le site et l'enrichiront par leurs apports d'informations et de documents pour le bonheur de tous.bien amicalement ; Christian MACIA.

(15/12/2008) - Noëlle VALPARAISO - Je recherche une ou des personnes ayant connu mon mari du nom de VALPARAISO né le 10 janvier 1938 à Tunis. Il a fréquenté les maristes de ses six ans à ses quatorze ans.
Son père était couturier et son grand père du nom de Larocca était marin pêcheur. Je sais qu'ils ont habité au 32 rue de SERBIE puis qu'ils ont déménager à la Goulette petite sicile, ils avaient une maison au bord de la mer. Merci a toutes personnes pouvant me communiquer des renseignements car
j'aimerai beaucoup retrouver sa trace et ses souvenirs d'enfants
Mon adresse Email : labrunetiere04@orange.fr

(06/12/2008) - Robert AXISA - Une petite confusion dans le message de JC Bron, en ce qui concerne la colonie de Valbonne, il s' agit bien de notre ami Claude Patti et non pas d'Axisa. j'étais également moniteur de colo mais pas avec les maristes. De 1959 à 1962 pendant les vacances d' été, j' étais moniteur de colo avec la Sté Shell.
Après + de 45 ans il faut rendre à JC Patti ce qui lui appartient.........surtout, si ma mémoire m' est restée fidèle J-Claude était très attaché à la colo..
Amités // Robert.
(07/10/2008) - Pierre CASSAR - Michel Cilia ! Si je me souviens bien, tu étais gardien de l'équipe de foot-ball? Non ? Je me souviens, une fois au cours d'un match inter-classes, tu avais était étourdi à la suite d'un choc. Cela m'avait beaucoup impressionné !
N'étais-tu pas aussi dans la patrouille libre des scouts ( Les chauves-souris ou quelque-chose comme ça?)
Puis tu avais une chambre dans les nouveaux locaux aménagés à côté du dortoir des grands? Je ne me souviens plus si tu étais pion ou non?Tu étais un "grand" et sauf erreur, je m'en rappelle bien. Je suis Pierre Cassar, mariste de 54 à 57 en 6°, 5°, 4°. Tu ne dois pas te souvenir de moi car j'étais un petit. Par contre je me souviens aussi de Fiore et de Tullio Giannitrapani..C'est un plaisir de reconstituer le puzzle. Salut à toi, grand-frère!. Pierre CASSAR
(18/09/2008) - Michel CILIA - Merci tout d'abord pour ton site qui m'a permis de retrouver mon ami Adrien Lafage . Je le cherchais en vain en métropole depuis 45 ans .Grace à l'annuaire ,j'ai pu le localiser à la Réunion .Et nous avons pu nous revoir en Corse ,où je réside .J'ai également pu reprendre contact avec Jean Marc Fiévé .Ce qui a permis mon identification sur cette photo de seconde (1955-1956 )J'ai reconnu avec certitude Aldo Fiore ,clown inné qui mettait une panique noire dans le cours d'italien ,en simulant un malaise cardiaque ! le prof s'appelait Hernandez ,surnommé "pescatore"
J'ai passé deux années aux Maristes 55-56 et 56-57 ,en seconde et première .Il y a 10 ans ,j'ai retrouvé mon prof de français Antoine Hartman , retraité dans l'établissement ,où j'ai été trés bien reçu .Il a ainsi appris 40 ans aprés le surnom que nous lui avions donné en raison de son attitude réservée :"Tony Frigo" Et là il a enfin eu un grand sourire !
Dans mon prochain message je te parlerai du groupe de scouts que nous avions crée .Michel Dupuy doit bien s'en souvenir .Il était notre responsable légal .L'abbé Michel était notre aumonier......que de belles émotions.
(13/09/2008) - Habib LADJIMI - Je consulte ce site regulièrement et chaque fois c'est un grand bonheur. Dans l'euphorie de nos retrouvailles de mai beaucoup de questions sont restées sans réponses ou n'ont pas été posées. Pour ma part je souhaiterai avoir des nouvelles de M Castro et ses coordonnées si du moins il est toujours de ce monde et aussi de l'élève Tixier ou Texier.
A très bientôt à tous à Tunis ou en France. Ladjimi habib (contact)
(07/08/2008) - André LIVOLSI - J'ai decouvert ce site par hasard et cela m'a fait grand plaisir.
J'etais écolier aux Maristes de 1949 à 1956 .
J'habite à present au Canada et ca me ferait grand plaisir de communiquer avec des anciens maristes et de voir plus de photos
Je me rappelle très bien de Mr Dupuy Roudel,il était aussi mon professeur.J'aimerais bien savoir ce qu'est devenu l'abbe Rossignol.
(contact)

(31/07/2008) - Jean-Claude BRON ; de 1948 à 1964 j’habitais la Tunisie, et notamment dans la plaine de Zaghouan à Depienne (aujourd’hui sminja) ; ce détail liminaire pour dire que ma mère fut remariée à Henri Plazy, l’un des frères de George Plazy, lui-même père d’André Plazy, (Ils habitaient Gafour).Après l’école d’application de garçons, rue de Colmar et le Lycée de Carthage, j’ai été élève pensionnaire chez les Maristes au cours des années scolaires 1961-1962 : 5ème moderne, 1962-1963 : 4ème moderne, 1963-1964 : 3ème moderne.
Quelle émotion empreinte de nostalgie de revoir sur votre site l’institution Sainte-Marie, ses salles de cours, les préaux et surtout d’anciens élèves et mes anciens profs : Melle Voisin et Grammatico ; Mr Durand (que nous avons tant chahuté – pitch) ; Mr Difienbeck ; l’abbé Michel. J’ai eu aussi Monsieur Dupuy (anglais) ; Mr Mazzara (anglais) ; il y avait aussi Mr Castro ; Mr Desachy ; l’abbé Maurel sans oublier notre supérieur, le chanoine Chazottes pour lequel chaque soir de la semaine avec mes copains Riccio sauveur et Claude Fontana nous allions chercher le journal La Croix, avenue de France à la grande librairie papeterie. Je n’oublie pas l’abbé Calvet, figure de proue des kermesses et des bonnes œuvres aux plus démunis. Je n’oublie pas nos pions que j’ai reconnus sur des photos alors qu’ils étaient élèves : Carmelo Vinci et Robert Axisa ; avec eux, les week-ends où nous restions à l’école, nous allions un petit groupe de pensionnaires au ciné au Palmarium ou au Colisée. J’ai aussi reconnu Jacques Valenza (notre pion tiré à quatre épingles, petite barbichette soignée et son aronde P60 étincelante qu’il avançait dans la cour des moyens) ; bien d’autres élèves (Jean-Louis Martel...)
Ces années-là, il y avait Pagni Émile, un pion sympa qui participa avec Robert Axisa à la colo de Valbonne l’été 1962 (autre clin d’œil sur Marcel – l’accordéoniste non-voyant de Valbonne qui se joignait à la colo) ; Mr Lefebvre et sa femme, respectivement cuisinier et concierge de l’institution.
Un salut amical à tous

(26/06/2008) - Claude BIRARDELLI : Bravo à toi à Xavier et à vous tous qui avez fait paraître sur le site la photo de classe 3ième verte 1955/1956, où enfin on me voit. Je reconnais la plus part des élèves, du studieux et appliqué CAMPO au bûcheur PIOCHE sans oublier l'emmerdeur SUD qui s'amusait à passer "des deglats" à ceux qui se trouvaient malencontreusement devant lui dans les rangs. J'ai un vague souvenier des autres camarades maristons qui n'ont pas été dans mes classes, je me souviens quand même des frères DEVICHY de la rue canrobert à Tunis, de TIXIER, de DEMAIS de paul HAÏK //et de quelques autres. Aussi je ne peux oublier les sportifs et les matchs interclasses. Les costauds SOMBARDIER, ANGELINI, SOURD et Tullio GIANNITRAPANI (que j'ai rencontré à Cine Citta à Rome....).Les petits par la taille mais grands par le talent PORTAL, NICOLAÏ et ZABEO. Les talentueux frères Jojo et Henri FRANCO ( champion de Tunisie de saut en hauteur ) LARAMONA BERNASCONI du Kef et BENZID de Radès; mais le plus doué et atypique à la fois c'est Claude TAP./ le tombeur de ces dames.../
Je souhaite vivement que ce message parvienne à tous les interessés. Claudino BIRARDELLI
(contact)
(10/06/2008) : MACIA christian : Grande émotion et nostalgie à la découverte de ce site .pleins de souvenirs heureux ; les camarades;les profs;la cour ;le foot;la kermesse;les communions ;la colo à Valbonne ;le cine au réfectoire et bien d'autres choses. Voici quelques noms de camarades que j'ai côtoyés ; MARIANI Guy; COLLARD Hervé; KRIEF; HAGEGE; FARINA; AZZOPARDI; D' ONOFRIO Joseph; GABRIELE Sauveur; MOZZICONACCI; OUERTANI Lofti; CAPITANI lucien; MARTEL Jean Louis; VETTORI; JACERME; ..
mon frère MACIA Daniel était aussi scolarisé aux maristes et était un très bon ami à PEDINIELLI François; salut cher pedesse!( contactes moi cà me fera plaisir). J'attends des messages des maristons qui me reconnaitront. Bravo pour la richesse du site, bientôt je ferai passer 3 photos de classe . amitiés à tous. MACIA christian . Nice (06) éleve de 1952 à1963 (de la 11ème à la 1ère).

(19/05/2008) Bonjour,... C'est avec beaucoup d'émotion que j'ai lu un article paru sur le journal ''La Presse'' concernant la réunion des anciens "Maristes".
Je suis une ancienne Mariste de 1978 à 1981 et il n'y a eu que du bonheur et des moments inoubliables. Moi aussi, j'ai été une élève de Mlle Gramatico, M. Defeinbeck et de l'Abbé Michel. La cour de récrétaion, la cloche, le réfectoire, que du bonheur .......
Je réside actuellement en Belgique où je suis installée après mon mariage et lors de mes visites en Tunisie, je ne rate jamais une occasion pour me rendre à mon école.
Bonne continuation à vous dans vos recherches et peut-être à bientôt et pourquoi pas une rencontre avec tous les anciens (es) Maristes.
Phedra Mizouni de Belgique

(29/03/2008) Que dire de plus que,"MERCI" au grand Mariston que tu es pour ta persévérance à perpétuer une des plus belles pages de notre vie:La jeunesse et l'insouciance aux maristes .Je me rappele très bien de toi,malgré notre légère différence d'age ( je suis né en 1944),mais je te revois très bien ainsi que Chettcuti georges Jourdon Henri et tant d'autres .L'abbé Calvet (Bec) Mr Durand (Pitch) l'economat qui ouvrait lors de la recréation et dont on se régalait de brioches et de petits zans. Sans toutefois oublier la sempiternelle partie de pelote basque sur le mur de la cour des grands. Les parties de billes, les "castels" avec des noyaux d'abricots (et notre manille qui était en fait un noyau d'abricot plus gros que les autres et lesté. Il servait de viseur en quelque sorte. A présent que j'ai beaucoup plus de temps de libre,je consulte pratiquement régulièrement ton site avec toujours la même nostalgie.Grace a toi,j'ai pu retrouver des camarades de classe.Merci encore et continue ,pour notre plus grand bonheur. Francois Jourdan

(29/03/2008) Bonjour ami Mariston, super document que voilà, pour ce qui concerne la photo de l'équipe de foot de 1958, je peux pratiquement donner presque tous les noms, vu que cette photo a été prise par mon appareil à Maurice Caillou: de G.à D.:1er rang: Sella,Falzon,Tap(moi-même),Beluet, Occhipinti,- 2ème rang: Loffredo, Patti, Axisa, Vinci.- 3ème rang: Dalquier, X , Fontana, X. Si cela peut faire avancer le Schmilblick. Amitiés. Alain Tap

(26/03/2008) Le web master : Je recherche toujours les photos des classes de Jean-Marie Harson, 6ème (55-56), 5ème (56-57), 4ème (57-58) 4ème (58-59).

(22/01/2008 )Robert AXISA : Aubagne 13 - ancien des Maristes, élève de 57 à 61 ensuite pion en 61/62. Je suis très heureux de découvrir votre site et à ma grande satisfaction je reconnais plusieurs anciens et me retrouve sur quelques photos de classes 59/60 en 2° et sportives -foot et hand.Originaire de sousse je fais partir de l'amicale soussienne(sanary 83) et avec eux je me suis rendu à plusieurs reprises à Sousse sans avoir l'occasion de revoir l'école.Un grand bravo aux réalisateurs de ce site, salut à tous ceux qui me reconnaîtront - A bientôt -

(15/01/2008) Joseph FOURNIER-BIDOZ - Hte Savoie : Merci à Jean Claude pour ce site. Que de bons et moins souvenirs car j’étais pensionnaire de la 7ème à la 5ème.de 58 à 61.
Qui se rappelle des virées avec le père Mérel lorsque l’on allait avec lui amener les restes de nourriture dans une ferme pour les cochons. Lorsque l’on donnait des clops aux surveillants pour qu’il nous laisse tranquille. Avec le père Calvet, acheter pour quelques cts des revues, et lorsqu’il ouvrait son petit cabanon pour nous vendre des cahiers ou stylos. Le père supérieur avec ses réglisses plein les poches, les films de tintin et milou que le père Mérel passait au réfectoire l’hiver. J’aimerais rentrer en contact avec Alain Bagur et Allozy (cliquer ici),.


(10/12/2007) Gilbert Salvia: Ancien élève des années 54 et 55, basketteur, champion scolaire de tunisie avec l'institution Sainte-Marie, j'ai retrouvé quelques photos que j'ai plaisir à faire partager à tous les anciens. Malheureusement je n'ai pas noté les noms des participants, mais peut-être les figurants se reconnaitrons t-ils et prendront contact avec moi. (cliquer ici).
(23/11/2007) René Falzon : Je suis René FALZON, MARISTON de 53 à 58, un des trois frères .je viens de rentrer sur ce cite et avec plaisir je vois un nom qui me parle : roland RABY, c'est bien toi , cela me fait plaisir de voir que la liste s'agrandie de jour en jour. Quel bonheur.
(22/11/2007) Alain Muscat pour François. Comme Aldo qui était comme moi en 6ème verte, nous n'avons pas tes coordonnées mon cher
François Pedinnielli. A bientôt.
(22/11/2007) Aldo Cerruto .Pour Pedinielli François. Je n’avais jamais été sur ce site, et c’est Pierre Cassar qui m’a envoyé un mail avec copie de ton message. J’avoue que je ne me souviens pas de ton nom, mais rassures-toi je ne me souvenais pas de beaucoup d’autres non plus, faut dire qu’après tant d’années ce n’est guère facile de se souvenir, mais disons qu’en discutant avec les copains la mémoire revient tout doucement. Tu peux me joindre par mail à : aldo.cerruto@orange.fr ou MSN Messenger à aldo.cerruto@hotmail.fr . Mes amitiés et à très bientôt j’espère.
(18/11/2007) Pedinielli François. Je suis un ancien des maristes. J'étais en classe "sixième verte" avec Aldo Cerruto. Je suis le huitième sur la photo deuxième rang avant Pecoraro. J'aimerais laisser un petit message à Aldo et correpsondre avec lui, lui demander s'il se souvient de moi. Il m'avait mis goal remplaçant lors des interclasses, le goal était William Servat. Je vous remercie pour votre site. Cordialement.
(07/11/2007) Roland Raby. C'est avec nostalgie que je regarde ce site et c'est avec surprise que je découvre le nom de "Jean Marie HARSON." Il me semble qu'il habitait à Mutuelleville pas très loin de chez moi et on a fait partie de la même bande pendant quelques temps avec Henri FOURES et Andrè CORNELLI. Si c'est lui un grand bonjour de ma part d'un ancien des Maristes et de Mutu.
Je m'appelle Roland RABY et j'ai été pensionnaire aux Maristes de 1951 à 1961.
Je me souviens bien d'OCCHIPINTI et surtout de JOURDON quand il jouait au foot dans la cour avec nous et souvent il avait un caillou dans la main car il avait un problème à une jambe. Que de souvenirs de cette époque et je me rappelle d'une multitude de noms de profs,de pions et élèves de ma classe tout au long de ces 10 ans. Ce serait trop long de tout raconter......
Je suis retourné assez souvent aux Maristes pour revoir école et la dernière fois c'ètait en juin 2007 et ils démolissaient les dortoirs pour en faire des classes car il n'y a plus de pensionnaire. Mes amitiés sincères à tout les anciens
(30/10/2007) Jean-Claude Demais. Notre déjeuner avec notre ancien professeur M.Dupuy-Roudel est Fixé au samedi 24 novembre à 12h à Paris. Georges chetuci est le grand organisateur de cette rencontre. Ceux qui n'auraient pas été contactés et qui veulent participer à cette réunion m'envoient un mail.
(28/10/2007) Pierre Cassar. De nombreux maristons des années 50 voudraient avoir des nouvelles d'Alain Courtecuisse originaire, je crois, du Kef. Plusieurs contacts ont pu laisser croire que certains pouvaient fournir des informations à son sujet mais aucun n'a abouti. Qui pourrait réactiver ces pistes ou en ouvrir d'autres à ce sujet?
(29/09/2007) Frère André Brissiger. Chers anciens de Tunis,
Grand merci pour l'action que vous menez en faveur des anciens de l'école marianiste de Tunis: en créant des liens, vous permettez à des anciens de se rencontrer, de correspondre, de ressusciter le passé. Vous êtes tout simplement formidables. Soyez remerciés!
André
(29/09/2007) Frère Michel Dupuy Roudel :
C'est avec émotion que je reçois les mail et les coups de téléphone des anciens du collège des maristes. Je serai enchanté de te revoir lors de la réunion que Chetcuti compte organiser dans la région parisienne.
C'est extraordinaire de contacter d'anciens élèves 50 ans après. J'en rends grâce à Dieu.
Amicalement, Frère Michel Dupuy Roudel
(06/09/2007) Gerard.Occhipinti :... Qui se souvient des "Caldi-caldi" de notre enfance; vendu par les marchands ambulants (en babouche et chechià... ou pas ) pour ceux qui ont habité Tunis-même?
Delicieux chausson de pate farcis à la ricotta, qu'il transportaient tout chauds dans des caisses en bois , qui refermait une boîte pleine de braises..pour les tenir au chaud..... Hasra !
J'ai retrouvé une recette.....Comme j'aime cuisiner: j'ai essayé: et ça a marché !
NB... je rectifierai un peu la forme.. mais le goût y est ...ma parole, j't'i jure !
(06/09/2007) Pierre Cassar : Je vous transmets ce mail de Gaetan Tagliavia pour info : Peut-être certains y trouveront leurs petits :
"Bonsoir Pierre, je reprends contact avec toi comme promis
je te fais savoir que le 5 Juin 1993 Xavier ANCONA et moi-même avions organisé une réunion des anciens des MARISTES.
Cette réunion qui avait été très appréciée avait rassemblée une vingtaine de camarades durant 48H
Nombreux avaient fait le déplacement à Nice
Depuis pour des raison d'organisation,nous avons limité nos réunions à des déjeuners mensuels
Mais, nous sommes partie prenante pour nous déplacer lors d'une prochaine réunion.
Je te fais savoir que outre avoir fais les classes primaires depuis 1945 ,nous étions au Maristes au secondaire de 1952 à 1959
Si tu veux procéder à un recensement des camarades de la "délégation niçoise" et rattacher les autres suivant leur département
je te communique les mons - certains ont illustrés l'équipe de foot inter-scolaire avec Assine !!
*NICE/ ANCONA XAVIER - TAGLIAVIA GAÉTAN - FRANCO HENRI - GROGNARD NORBERT - SALAMONE RENÉ - TAP CLAUDE
*NÎMES/ ALOGNA REMY et ses frères
*MONTPELLIER/ CAMPO JOSEPH - IOVINO ROBERT
*CAP D'AGDE/ ANGONIN JEAN CLAUDE
*MARSEILLE AUBAGNE/ SMADJA PIERRE - VALENZA JACQUES(pion) -BIRARDELLI-ESPOSITO CLAUDE
*RÉGION PARISIENNE/ FRANCO JOSEPH (frère)
*LOS ANGELES/ MICALEF CLAUDE
j' espère que ces renseignements te seront utiles
.
(28/06/2007) Jean-Claude Demais. Si vous avez des photos des classes de Jean-Marie Harson, 6ème (55-56), 5ème (56-57), 4ème (57-58) 4ème (58-59), pouvez vous me les envoyer, je les mettrai sur le site.
(27/06/2007) Jean-Marie Harson. Le hasard veut que je découvre votre site, dont je vous félicite. Je suis moi-même originaire de Tunis, et aujourd'hui, agé de 63 ans, j'ai effectivement fréquenté les maristes, établissement que j'ai visité, il y a quelques années avec une certaine nostalgie; bien entendu ! Alors, j'ai tenté de retrouver mes classes, au travers de vos précieuses photographies, mais hélas, un décalage d'un an semble exister...ce qui expliquerait donc cette absence.
J'ai été scolarisé d' Octobre 1955 à Juin 1959. 1955...Classe de 6° (Bleue ou verte), 1956....5°, 1957...4°, et 1958...4° en redoublement, mais en 4° Moderne.
Professeurs, Mlle Grammatico que j'ai revue, il y a q;q. années, Mlle Voisin (dame assez forte), Mr Pinault....Mlle Charissiadis, prof de latin, Grec, Mr Collard, prof d'Anglais.
Sait-on jamais.
(01/05/2007) Jean-Claude Demais. Mon voyage en Tunisie s'est bien passé, j'étais à Yasmine Hammamet j'en ai profité pour revisiter la Goulette, Khérrédine, Carthage, Sidi Bou Said, Tunis, Dougas, Kairouan, Nabeul et tout le Cap Bon, manger des Briks et des Bonbolonni.
En ce qui concerne mon pèlerinage à l'école, j'y ai été particulièrement bien reçu,
Beaucoup d'émotions en visitant une classe et m'asseyant sur un banc devant un pupitre et un grand tableau qui n'a pas changé (sauf peut-être la couleur, il me semblait qu'il était noir).
La chapelle ou j'ai fait ma communion en 1954 n'existe plus, elle est coupée en deux, une salle de classe avec des ordinateurs partout et dans une petite pièce, le coeur, mais sans objet ni signe religieux.
Le mur où l'on jouait à la pelote basque est toujours là mais ce jeu n'est plus pratiqué. J'ai trouvé les élèves très polis et respectueux, l'esprit de l'école est toujours présent et à ceux qui ne sont pas retournés je leur conseil de le faire si possible en prévenant l'école avant, vous aurez droit à une visite guidée beaucoup plus enrichissante.
(02/05/2007) André Brissiger. Bien reçu votre message du 30.04 avec vos remerciements. Nous sommes heureux, Morand et moi, que votre épouse et vous-même ayez gardé un bon souvenir de votre visite dans votre ancienne école.
Je viens de consulter les annuaires: vous étiez en
6ème en 1953-54
5ème en 1954-55
4ème en 1955-56
Georges Lopez. C'est bien moi au dessus de toi.
Au3ieme rang, à la place de Patti, c'est Italo Novara.
Au 2ieme rang à droite de Melle Grammatico c'est Avignon Jean Claude à 100% .
A la place de boussefa c'est Kerkeni Moncef.
Après j'ai des doutes. mais il y a Georges Chetcuti qui a une mémoire d'éléphant et qui nous aidera .
(13/06/2007) André Monaco: J'ai consulté le site que tu as fait, à chaque fois ce sont des émotions ; c'est tellement loin et en même temps présent.
En plus, malgré que je sois plus vieux que toi, j'ai à chaque fois l'impression que je connais les élèves et que je suis prêt à mettre des noms.
Je te proposerais bientôt un petit message de mes impressions. Je suis revenu en Tunisie et approché des Maristes, mais sans y entrer
 
( Retour page 1)